Page 1
 
Case 1 (demi-page)
Cartouche (fond coloré) :
Paris, ambassade d’Aram.
Plan large de la salle de réception de l’ambassade où la fête bat son plein. Vue en plongée depuis le balcon du premier étage avec en point de fuite la porte d’entrée qu’un larbin ouvre à Ninie Body. Une bulle provient d’un groupe de convives :
– C’est Ninie Body !
 
Case 2
Cartouche :
On fête dignement l’acquisition récente de la tour Eiffel par le prince héritier Al-Issad.
Le larbin aide Ninie à enlever son manteau. Elle garde un grand sac à main.
 
Case 3
En arrière-plan, Ninie attrape une coupe sur le plateau que lui présente un autre larbin. En premier plan, un groupe composé de deux hommes entre deux âges et en smoking et d’une femme un peu exubérante qui porte des boucles d’oreilles tour Eiffel.
La femme :
– Je la croyais morte.
 
Page 2
 
Case 1
Toujours le même groupe, mais d’un autre angle.
Un des deux hommes :
– Vous plaisantez, très chère. Ou alors, vous ne lisez pas les journaux…
La femme :
– Oui, morte et enterrée dans les murs de ce château sordide en bord de mer.
 
Case 2
Plan plus large avec le trio sur la gauche et, sur la droite, un duo composé d’une jeune femme et d’un homme, coupe à la main. On devine Ninie esseulée en arrière-plan, l’air d’attendre quelque chose. Les bulles de gauche proviennent du groupe de la case précédente.
Le même homme :
– Ah ! Vous me rassurez. Vous lisez encore un peu.
La même femme :
– Ne le dites à personne : je suis abonnée à son blog !
Bulle à droite au dessus du duo ; l’homme :
– Ninie Body ici même ?! L’ambassadeur Mansour connaîtrait-il une nouvelle aventure ?
 
Case 3 (la plus petite de la page)
Le même duo en plan serré. La jeune femme :
– On dirait qu’elle n’a pas tant vieilli que ça. Elle paraît en tout cas aussi farouche que par le passé.
 
Case 4
Deux vieilles rombières côte à côte devant le buffet :
– Vous savez qu’elle a dépensé une somme folle pour l’achat de la maison de Sarah Bernhardt à Belle-Île ?
– Ah, ça ! Quand on pratique le Golfe avec assiduité…
 
Case 5
Deux courtisans genre vieux beaux :
– Tu vois, j’avais acheté l’album des Sunday Morning à parution et j’hésite à l’aborder.
– Quel rapport avec les Sunday Morning ?
– Comment quel rapport ?! La guitariste qui n’a pas l’air commode sur la pochette, c’est elle, voyons.
 
Case 6
Un groupe de sept personnes devant le palier de l’escalier qui conduit au balcon. Une femme un peu cruche persifle :
– On dit qu’elle a tellement d’argent qu’elle ne sait pas où la mettre.
 
Case 7
Ninie surgit derrière le dos de la femme et, cachant sa bouche avec la paume de sa main, lui glisse à l’oreille :
– Je me contente pour l’instant de la mettre au masculin.
Dans le même temps, un larbin la hèle en second plan :
– Si Madame Body veut bien me suivre. Son excellence s’impatiente.
 
Page 3
 
Case 1
Contre-plongée. Le larbin précède dans l’escalier Ninie, qui ne s’est pas débarrassée de sa coupe. On découvre qu’elle a un beau fessier. Une bulle émane du groupe qu’ils viennent de quitter (tout le monde a levé la tête en direction de Ninie, certains se retournent) :
– Vous vous rappelez ses photos pour Vague ? Mon Dieu, qu’elle porte bien son nom !
 
Case 2
Vue de la porte qu’ouvre le larbin en faisant signe à Ninie de passer. En arrière-plan, l’ambassadeur Mansour, complet sombre, grosses lunettes et port adipeux se précipite à la rencontre de Ninie.
– Ninie ! Vous voilà.
 
Case 3
Clair-obscur. Plan large d’un bureau-bibliothèque éclairé seulement d’un lampadaire dont la luminosité est trop faible pour couvrir toute la pièce. Vers des rideaux tirés, c’est la pénombre.
Terminant un baise-main, Mansour désigne de sa main libre un fauteuil à Ninie.
– Les années n’ont décidément pas de prise sur vous. Venez vous asseoir.
Tournant la tête vers le larbin :
– Hamid, vous seriez charmant si vous vous équipiez d’une bouteille pleine.
 
Case 4
Ninie, qui ne se sépare ni de son verre vide ni de son sac, est assise, les jambes croisées. Mansour, resté debout devant un autre fauteuil qui fait face à celui de Ninie, allume un cigare en disant :
– Vous avez le Schiele ?
 
Case 5
Plan resserré de Ninie. Elle dit :
– Oui, oui… Enfin, si on peut dire… Le moindre trait m’a demandé autant de patience et de sueur que la découverte d’un bouton de manchette de Ramsès II pour un archéologue dans un désert pierreux.
Lui (la bulle émane de son emplacement) :
– Ah ah ! Le trait et l’angle ! Voilà ce qui identifie le mieux un dessinateur. Malheureusement, chez Schiele, seuls l’égoïsme et l’arrogance égalaient ce talent de l’artiste…
 
Case 6
Mansour en gros plan, le cigare à la bouche et les mains jointes.
– Mais on dirait que je trépigne d’impatience !
 
Page 4
 
Case 1
Hamid, revenu en scène, remplit de pétillant le verre de Ninie qui dit :
– Je vous avouerai que ça me rend un peu chiffon de m’en séparer.
 
Case 2
Contrechamp sur l’ambassadeur, une main dans la poche de pantalon, toujours debout, et qui regarde le bout incandescent de son cigare en soufflant dessus, tandis qu’Hamid qui se tient à côté sert une coupe qu’il tient lui-même.
Mansour :
– Allons, Ninie. Pensez plutôt à la somme rondelette que je vais verser séance tenante sur votre compte.
 
Case 3 (grande case)
Plan de dos du fauteuil de Ninie duquel émerge le haut de sa tête et dépassent sur un côté ses jambes croisées. Au second plan, on voit Mansour mimer le geste de s’asseoir. Au-dessus de lui, une toile du domaine public. Le cadre penche sur un côté.
– Je sais bien, mais je suis quelqu’un qui s’attache. Sans doute bêtement… Rien que la résiliation de mon compte Orange après dix ans d’abonnement m’a donné un pincement au cœur…
 
Case 4
Plan vertical des deux fauteuils et de leurs occupants qui se font face dans la même position. Le cercle de lumière parabolique du lampadaire est bien net. Le noir autour est bien noir.
Ninie :
– Vous êtes ambassadeur, Mansour, un pont entre vos huiles et moi-même, qui ne suis qu’une technicienne sans imagination ni génie. Si notre rencontre m’a préservée de la pénurie, j’eusse aimé qu’elle emportât aussi mon orgueil.
Dans une seconde bulle :
– Ce n’est pas le cas.
 
Case 5
Plan américain de Ninie qui garde la parole :
– En plus du reste, je ne vous demande que la grâce de m’épargner les détails de vos petites affaires et respecter mon timing quand je dois me séparer d’un travail dont je ne suis certes pas la créatrice inspirée, mais avec lequel j’ai vécu plusieurs mois.
 
Case 6
Contrechamp sur Mansour. On sent celui-ci un peu fébrile ; il jette un coup d’œil sur le côté obscur de la pièce tout en balbutiant :
– Pas de sensiblerie, Ninie. Vous me connaissez, j’ai toujours tenu mes engagements sans sourciller, je suis toujours resté à votre écoute quand vous doutiez de votre capacité. Inch Allah, vous y êtes toujours arrivée, et je ne suis pas pour rien dans le fait que votre carnet de commandes reste plus enviable que le planning des réservations d’un palace à La Bourboule.
De la pénombre, une voix s’élève :
– Comme je vous comprends !
 
Publicités